Production d'électricité

Production électrique en 2021 : 3 089,3 GWh (265,6 ktep)

Production d'électricité

Il s’agit de l’offre électrique nécessaire pour répondre à la demande (production électrique nette livrée sur le réseau). En 2021, la production électrique livrée sur le réseau est de 3 089,3 GWh soit 265,6 ktep. La production électrique provient pour 71,8% des énergies primaires fossiles (pétrole et charbon, incluant également les huiles usagées indifférenciables du charbon) et pour 28,2% des énergies renouvelables. La part renouvelable est en diminution (-2,1 point) par rapport à 2020.

En 2021, la production électrique connaît une augmentation de 3,8% par rapport à 2020, année marquée par une baisse de production importante liée à la crise sanitaire. Elle passe donc de 2 976,8 GWh en 2020 à 3 089,3 GWh en 2021. La production électrique d’origine renouvelable a quant à elle diminué de 6,6% par rapport à 2020 malgré une augmentation de la production photovoltaïque (+4,8%) et issue du biogaz (+47,8%).

Les énergies fossiles sont en augmentation globale de +8,5% dans le mix électrique entre 2020 et 2021, avec une augmentation de production globale l’année 2021 où les besoins ont augmenté par rapport à 2020, une année particulière sur les besoins et productions d’électricité, face au contexte sanitaire et également pour pallier la baisse des énergies renouvelables. 

Chargement de Production électrique totale par type d’énergie $BUTTON1 en GWh...

La part des énergies renouvelables est fortement liée aux productions annuelles à partir de l’hydraulique et de la bagasse qui ont baissé en 2021. Ces deux productions sont fortement liées à la météorologie (pluviométrie et ensoleillement), avec une année 2021 qui connaît une pluviométrie en baisse par rapport à 2020. La baisse de l’hydraulique s’explique aussi en partie par la réalisation de travaux significatifs sur la Rivière de l’Est qui ont impacté la production durant ces périodes. Concernant la bagasse, les conditions météorologiques sont un facteur important, en 2021 il y a eu un volume de canne plus important que l’année précédente mais un taux de fibre plus faible.

Les années 2020 et 2019 ont un mix électrique similaire, qui évolue en 2021 avec une diminution de la part des EnR dans la production électrique. La forte baisse de la production d’électricité à partir de l’éolien impacte directement la production d’électricité à partir des énergies renouvelables. Il s’agit de 9,2 GWh en moins par rapport à 2020.

Chargement de Évolution de la production d'électricité de 2000 à 2020 en GWh...

En 2021, la production électrique a augmenté de 3,8% par rapport à 2020 (+112,5 GWh). Après une année 2020 marquée par une diminution de la production d’électricité, l’année 2021 voit sa production électrique augmenter pour se retrouver à un niveau légèrement supérieur à celui de 2019. La croissance de la production d’électricité ralentit : depuis 2010, elle est en augmentation de 1,5% par an en moyenne, contre 4,5% par an en moyenne sur la période 2000-2010. 

L’année 2021 a été marquée par une pluviométrie en diminution par rapport à 2020, ce qui explique en partie la diminution constatée de production hydroélectrique (-15,2% entre 2020 et 2021).

En 2021, la production électrique à partir des énergies renouvelables est de 869,8 GWh, soit une diminution de 61,9 GWh par rapport à 2020 (-6,6% entre 2021 et 2020). La production renouvelable de l’année a été la plus faible de ces huit dernières années.

Concernant la production électrique à partir d’énergies fossiles, elle connaît a contrario une augmentation de 174,1 GWh entre 2020 et 2021. Malgré une diminution de 14,9% de la production à partir du charbon et des huiles usagées, l’augmentation de 35,6% à partir de fioul et gazole a impacté le total à la hausse. La production d’électricité à partir du fioul et du gazole non routier sert à ajuster la production pour correspondre aux besoins lorsque les énergies renouvelables ne sont pas suffisantes. Lors de la pointe du soir, des moyens très rapides (les TAC du Port et Saint Pierre) peuvent être démarrés pour répondre aux pics de demande. Les énergies fossiles représentent 71,8% du mix électrique en 2021.

Production et puissance maximum mensuelles

En 2021, les puissances de pointe maximales mensuelles ont varié entre 441 MW et 502 MW, alors qu’en 2020, elles avaient varié entre 424 MW et 495 MW. La puissance maximale appelée est en 2021 est supérieure à celle de 2020.

Chargement de Production électrique et puissances maximales appelées...

En 2021, la pointe de demande instantanée a atteint son maximum au mois de janvier contrairement aux années précédentes où le maximum a été atteint en mars en 2020 (période de confinement) et en décembre pour les trois années précédentes. Les pointes sont liées aux hausses de températures (période d’été austral). Plus il fait chaud (principalement en été), plus on consomme d’électricité (plus de climatisation).

De mai à juillet, les températures étant plus fraîches, le recours à la climatisation diminue.

De juillet à décembre, la production électrique a aussi tendance à augmenter du fait de l’augmentation des températures d’une part et de l’activité sucrière qui a un impact sur la consommation électrique d’autre part. (Source : Météo France).

Le seuil de déconnexion, c’est-à-dire le seuil au-delà duquel la production électrique à partir d’énergies non synchrones peut être déconnectée du réseau pour ne pas mettre en péril son équilibre (le choix de la déconnexion revient au gestionnaire de réseau), est passé à 35% en décembre 2018. En 2021, ce seuil a été atteint en janvier, septembre, octobre, et n’a pas donné lieu à la déconnexion. Il n’y a eu aucune déconnexion d’installations photovoltaïques depuis 2019. Autrement dit, l’intégralité de l’énergie produite par les installations photovoltaïques a été injectée en 2021. Pour rappel :

  2017 2018 2019 2020 2021
Nombre de jours avec déconnexions 27 7 0 0 0
Énergie non injectée sur le réseau en raison de ces déconnexions en MWh 255,8 138 0 0 0

 

Récapitulatif de la situation électrique

De 1995 à 2000, la production électrique a augmenté en moyenne de 6,3% par an. De 2000 à 2010, la production électrique a augmenté de 4,4% par an en moyenne.

Enfin, de 2010 à 2021, la production électrique a augmenté en moyenne de 1,5% par an. 

La croissance de la production électrique s’explique par l’augmentation croissante de la demande en électricité (malgré les diminutions constatées en 2018 et 2020), même si l’augmentation est moindre depuis 2010.

Faits marquants de l’année 2021 28,2% de la production électrique a été réalisée à partir des énergies renouvelables à La Réunion en 2021 ; ce chiffre est le taux le plus faible d’énergies renouvelables dans le mix électrique depuis 2000 qui s’explique par des conditions climatiques défavorables à la production renouvelable. On peut noter par exemple entre 2021 et 2020, une baisse de la pluviométrie de 34%.

Chargement de Part des EnR dans le mix électrique...