Production d'électricité

Production électrique en 2020 : 2 977,9 GWh (256,1 ktep)

Production d'électricité

Il s’agit de l’offre électrique nécessaire pour répondre à la demande (production électrique nette livrée sur le réseau). En 2020, la production électrique livrée sur le réseau est de 2 977,9 GWh soit 256,1 ktep. La production électrique provient pour 68,7% des énergies primaires fossiles (pétrole et charbon, incluant également les huiles usagées indifférenciables du charbon) et pour 31,3% des énergies renouvelables. Ainsi, la part renouvelable est stable (+0,1 point) par rapport à 2019.

Conséquence directe de la baisse de la consommation en 2020, la production électrique a diminué de 2,3% par rapport à 2019 : elle est ainsi passée de 3 047 GWh en 2019 à 2 978 GWh. En effet, l’année 2020 a connu la crise sanitaire liée au Coronavirus et en a découlé un ralentissement notable de l’activité à La Réunion. La production électrique d’origine renouvelable a parallèlement diminué de 1,9% par rapport à 2019 malgré une augmentation de la production hydroélectrique (+1,4%). 

Les énergies fossiles sont également en diminution globale de 2,4% dans le mix électrique entre 2019 et 2020, le contexte sanitaire ayant impacté à la baisse les besoins en électricité. En effet, l’augmentation de production globale sur l’année à partir de charbon a été contrebalancée par la baisse plus significative de la production à partir de fioul. 

Chargement de Production électrique totale par type d’énergie $BUTTON1 en GWh...

La part des énergies renouvelables est fortement liée aux productions annuelles à partir de l’hydraulique, du photovoltaïque et de la bagasse qui varient notamment en fonction de la météorologie (pluviométrie et ensoleillement). Pour sa 3ème année de fonctionnement, la turbine à combustion de Saint-Pierre a produit 0,1% de l’électricité à partir de bioéthanol. Globalement, les années 2020 et 2019 ont un mix électrique similaire avec peu d’évolution des parts de chaque moyen de production renouvelable.

Chargement de Évolution de la production d'électricité de 2000 à 2020 en GWh...

En 2020, la production électrique a diminué de 2,3% par rapport à 2019 (-69,1 GWh). Tout comme 2018 a été marquée par une diminution de la production d’électricité pour la première fois depuis la publication du Bilan Energétique de La Réunion, l’année 2020 voit sa production électrique également diminuer par rapport à 2019 pour se retrouver à un niveau légèrement supérieur à celui de 2018. La croissance de la production d’électricité ralentit : depuis 2010, elle est en augmentation de 1,3% par an en moyenne, contre 4,5% par an en moyenne sur la période 2000-2010. 

L’année 2020 a été marquée par une pluviométrie en légère augmentation par rapport à 2019, ce qui explique la hausse constatée de production hydroélectrique (+1,4% entre 2019 et 2020). La récolte sucrière, comme souvent lorsque la pluviométrie augmente, a été inférieure en 2020 avec une diminution de 11% du tonnage de cannes à sucre par rapport à 2019. La production électrique issue de la bagasse a ainsi diminué de 7,8% sur la même période.

En 2020, la production électrique à partir des énergies renouvelables est de 932,8 GWh, soit une diminution de 18,1 GWh par rapport à 2019 (-1,9% entre 2020 et 2019). La production renouvelable de l’année a été la plus faible de ces huit dernières années et ne représente que 31,3% du mix électrique en 2020 contre 31,2% en 2019.

Concernant la production électrique à partir d’énergies fossiles, elle connaît la même tendance de diminution avec -2,4% entre 2019 et 2020. Malgré une augmentation de 0,6% de la production à partir du charbon et des huiles usagées, la diminution de 5,7% à partir de fioul et gazole a impacté le total à la baisse. La production d’électricité à partir du fioul et du gazole sert à ajuster la production pour correspondre aux besoins lorsque les énergies renouvelables ne sont pas suffisantes (lors de la pointe du soir notamment) car les centrales du Port Est et de La Baie sont très flexibles. Les énergies fossiles représentent 68,7% du mix électrique en 2020.

Production et puissance maximum mensuelles

En 2020, les puissances de pointe maximales mensuelles ont varié entre 424 MW et 495 MW, alors qu’en 2019, les puissances de pointe maximum mensuelles avaient varié entre 441 MW et 502 MW. La puissance maximale appelée est nettement inférieure en 2020 à celle de 2019.

Chargement de Production électrique et puissances maximales appelées...

En 2020, la pointe de demande instantanée a atteint son maximum au mois de mars contrairement aux trois dernières années où le maximum était en décembre. La crise sanitaire a fait chuter la consommation électrique globale de l’île. Les pointes sont liées aux hausses de températures (période d’été austral). Plus il fait chaud (principalement en été), plus on consomme d’électricité (plus de climatisation). De mai à juillet, les températures étant plus fraîches, le recours à la climatisation diminue. De juillet à décembre, la production électrique a aussi tendance à augmenter du fait de l’augmentation des températures d’une part et de l’activité sucrière qui a un impact sur la consommation électrique d’autre part. Cependant en 2020, la crise sanitaire de grande ampleur ayant lieu tout au long de l’année a modifié le profil de production électrique. Alors que les années précédentes, la production augmentait continuellement sur les trois derniers mois de l’année, on constate pour 2020 une fluctuation de la production, particulièrement en novembre où les températures étaient plus basses que les normales (Source : Météo France).

Le seuil de déconnexion, c’est-à-dire le seuil au-delà duquel la production électrique à partir d’énergies non synchrones peut être déconnectée du réseau pour ne pas mettre en péril son équilibre (le choix de la déconnexion revient au gestionnaire de réseau), est passé à 35% en décembre 2018. En 2020, ce seuil n’a été atteint qu’au mois d’octobre et n’a pas donné lieu à la déconnexion. Il n’y a eu aucune déconnexion d’installations photovoltaïques depuis 2019. Autrement dit, l’intégralité de l’énergie produite par les installations photovoltaïques a été injectée en 2020. Pour rappel :

  2017 2018 2019 2020
Nombre de jours avec déconnexions 27 7 0 0
Énergie non injectée sur le réseau en raison de ces déconnexions en MWh 255,8 138 0 0

 

Récapitulatif de la situation électrique

De 1995 à 2000, la production électrique a augmenté en moyenne de 6,3% par an. De 2000 à 2010, la production électrique a augmenté de 4,4% par an en moyenne.

Enfin, de 2010 à 2020, la production électrique a augmenté en moyenne de 1,3% par an. 

La croissance de la production électrique s’explique par l’augmentation croissante de la demande en électricité (malgré les diminutions constatées en 2018 et 2020), même si l’augmentation est moindre depuis 2010.

Faits marquants de l’année 2020 31,3% de la production électrique a été réalisée à partir des énergies  renouvelables à La Réunion en 2020 ;il est très proche de celui de 2019 (31,2%) qui était le plus faible taux d’énergies renouvelables dans le mix électrique depuis 2011 et du second plus faible depuis 2000. La production électrique connaît à nouveau une chute en 2020 après être repartie à la hausse en 2019.

Chargement de Part des EnR dans le mix électrique...