Consommation d'énergie primaire

Consommation d'énergie primaire en 2020 : 1 368,7 ktep

En 2020, la consommation d’énergie primaire de l’île est de 1 368,7 ktep, soit une diminution de 8,3% par rapport à 2019. En 2000, elle s’élevait à 1 025,7 ktep.

Chargement de Répartition des consommations d'énergie primaire en $BUTTON1...

Fait marquant  De 2016 à 2019, la production électrique consommait moins d’énergie que le transport. En 2020, la tendance s’inverse : le transport a engendré une consommation plus faible que l’électricité avec 566,7 ktep contre 648,5 ktep.

 En 2020, la consommation de pétrole lampant a été de 492 tonnes, soit 0,5 ktep. Pour La réunion, le pétrole lampant est du kérosène dit déclassé, c’est –à-dire qu’il est mélangé à d’autres produits et donc de moins bonne qualité. Il est employé en tant que combustible notamment dans les industries.

On observe en 2020 une diminution de la consommation de tous les carburants : essence, gazole, carburéacteur et du fioul lourd. Globalement, la baisse est de 14% par rapport à 2019.

A contrario, la consommation de gaz butane, après s'être maintenue sous la barre des 24 ktep pendant 7 ans, atteint 24,2 ktep en 2020 (+5,7% par rapport à 2019).

La consommation de charbon continue son augmentation en 2020 (+3,8% par rapport à 2019). La baisse des carburants et du fioul lourd ne suffit pas à compenser ces augmentations.

Au total, la consommation d’énergies fossiles a augmenté de 8,7% entre 2019 et 2020.

D’autre part, les  ressources renouvelables et de récupération ont diminué de 4,8% entre 2019 et 2020. D’une année à l’autre, les productions locales dépendent des conditions météorologiques. Entre 2019 et 2020, la production à partir de toutes les ressources locales a augmenté pour le biogaz, l'hydroélectricité et l'éolien. Le solaire thermique continue sa progression avec une augmentation de 4,1% en 2020 par rapport à 2019. Cette augmentation est contrebalancée par la baisse de la bagasse (liée à la production de canne à sucre) de -11% par rapport à 2019, de photovoltaïque (-1,6%) et de biogaz.  

Concernant les tendances pluriannuelles, le taux de croissance annuel moyen entre 2000 et 2020 pour la consommation de ressources locales est de 0,7% et ce taux est de 1,9% pour la consommation d’énergies fossiles.

La consommation électrique de l’île a diminué en 2020. Le maintien des énergies renouvelables a permis de couvrir une partie du besoin en électricité, complété par la production à partir des énergies fossiles qui diminue en conséquence.

Chargement de Évolution de la consommation d'énergie primaire depuis 2000...

 La consommation d’énergie primaire en France métropolitaine en 2020 s’élève à 221,1 Mtep, en diminution de 9,9% par rapport à 2019 (évolution similaire à La Réunion). À La Réunion, en 2020, la consommation d’énergie primaire atteint 1,37 Mtep, soit 0,6% de la consommation d’énergie primaire française.