Consommation d'énergie finale

Consommation d'énergie finale en 2021 : 1 012 ktep

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) traduit les objectifs nationaux pour les départements et les régions d’outre-mer : les DOM ont pour objectif de tendre vers l’autonomie énergétique en 2030, en atteignant dès 2020 un objectif de 50 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale à l’Île de La Réunion. La Programmation Pluriannuelle de l’Energie de La Réunion adoptée en avril 2017 trace la trajectoire jusqu’en 2023.

La consommation d’énergie finale décrit les consommations des utilisateurs finaux (hors secteur énergétique). La consommation totale d’énergie finale s’élève à 1 012,0 ktep soit une augmentation notable par rapport à 2020 (+8,6% entre 2020 et 2021).

La consommation finale se répartit de la manière suivante :

  • carburants pour les transports : 632,1 ktep (+11,5% par rapport à 2020)
  • gazole non routier (pour l’agriculture et l’industrie) et gaz butane : 66,2 ktep (+3,5% par rapport à 2020)
  • électricité : 241,2 ktep (+3,0% par rapport à 2020)
  • chaleur : 72,4 ktep (+8,1% par rapport à 2020)

 A savoir ! En 2021, la consommation finale pour usage énergétique en France était de 139,8 Mtep en données non corrigées des variations climatiques (Source : SDES, Bilan énergétique provisoire). En 2020, elle était de 128,1 Mtep non corrigée.

Chargement de Évolution de la répartition de la consommation d’énergie finale de 2000 à 2020...

Chargement de Analyse des combustibles fossiles dans la consommation d'énergie finale...

Les destinations finales des combustibles fossiles importés à La Réunion sont :

  • le secteur du transport : 632,1 ktep
  • le secteur de l’énergie (production électrique) : 581,5 ktep
  • le gazole non routier (pour l’agriculture et l’industrie) et le gaz butane : 66,2 ktep

La consommation de combustibles fossiles est de 1 279,9 ktep en 2021 et a augmenté de 7,4% entre 2020 et 2021.

Faits marquants de l’année 2021 La production électrique représente 46% de la consommation d’énergies fossiles alors qu’elle ne compte que pour 24% de la consommation d’énergie finale. 
Le transport totalise également presque la moitié de la consommation d’énergies fossiles mais 63% de la consommation finale d’énergie (En effet le rendement des moteurs thermiques n’est pas pris en compte dans l’énergie finale).